FC ROSHEIM

Couleurs du Club


Rouge et Noir

Histoire & Palmarès

Historique du F.C. Rosheim depuis 1934 jusqu'à nos jours
 
Le premier comité officiel est formé le 16 mars 1934, présidé par Lucien Cheviron.
Le premier championnat est disputé en 1934/35. Joseph Hoffmann officie au poste d’entraîneur et le Dr Pierre Ledoux est capitaine et soigneur. Jusqu’en 1939 les présidents se succèdent presque annuellement et le dernier en poste est Lucien Cheviron.

De 1945 à 1949, c’est Joseph Schultz qui reprend le flambeau, suivi par Paul Roos lui-même, remplacé en 1954 par René Wolff, à qui succède Marcel Fisch de 1955 à 1957.

En 1954, Roland Bloch, secrétaire dynamique et Président du FC Wissembourg par la suite, réussit à inviter l’équipe professionnelle du RC Strasbourg. Devant 1500 spectateurs, les Barthelmebs, Remmetter, J. Wendling (futur international et entraîneur de Monaco et de Barcelone), Krug, Hertrich, Ayala et Haan (futur international) dominent Rosheim 9-0.
Fernand Geissel, figure emblématique du club, est élu Président en 1965. Remplacé en 1970 par Robert Maetz, il réapparaît à ce poste de 1970 à 1973. Au cours de cette période, André Rey (photo), futur gardien de l’équipe de France, garde les buts de Rosheim pendant 6 ans avant que le RC Strasbourg ne le recrute. En 1976, c’est Lucien Herr qui prend la direction du club.

Août 1978 : "inauguration" du terrain d’honneur.

En 1983, les cadets, en entente avec Boersch, sont Champions d’Alsace. En 1984, les juniors remportent le Challenge Sonntag et au mois d’août le club inaugure (enfin) son Club-House. En 1985, Charles Bender, alias Lolo, remplace R. Heim au poste d’entraîneur et fait monter l’équipe fanion en promotion dès l’année suivante. En 1987, décès du «petit» Fernand, un grand bonhomme qui aura marqué l’histoire du FC Rosheim.

En 1988, Rosheim remporte la Coupe CMDP (ancêtre de la coupe du Crédit Mutuel) en battant Mutzig 3-1. L’année suivante, ce sont les montées en Promotion d’Excellence pour l’équipe fanion et en division II pour l’équipe II (21 victoires, 1 nul).

En 1991, M. André Baruch prend le relais de Lucien Herr à la présidence et en 1992 Charles Bender est remplacé comme entraîneur par Daniel Juan. 1993 est marqué par la descente en promotion pour la « une ». En 1994, Philippe Lienhart est élu nouveau Président et Rachid Mebarki entraîneur. La montée est manquée «  d‘un poil » .

En 1996, André Diez, dit « Dédé », remplace Rachid Mebarki.
En 1998, Mahamoud Boukémia remplace l’entraîneur Diezet et termine le championnat à la seconde place de la promotion à 1 petit point de Wolfisheim.
En 2000, la montée est encore ratée de justesse après un match de barrage à Preuschdorf.

Eric Lang reprend la présidence en septembre 2000. Patrick Deckert est nommé entraîneur, remplacé avant la fin de l’année par Michel Loeber. L’équipe sauve de justesse sa place en promotion après des barrages remportés à Oberroedern.
Eric Elkaïm reprend le difficile poste d’entraîneur en 2001 mais ne peut éviter la descente en division I après un match de barrage perdu à Steinbourg.
Christian Brand reprend le flambeau de l’équipe mais le parcours reste chaotique.

Les années qui suivent permettent d’installer l’équipe fanion, sous la houlette de Diego Colantuono, puis Rémy Herrgott et enfin Eric Elkaïm, dans les places de tête de leur groupe du championnat de Division 1, sans toutefois réussir à gravir la marche vers la Promotion.
La fin de saison 2008 se solde par une ½ finale perdue en barrage d’accession contre Hoenheim.

Philippe Beyreuther reprend la présidence du club pour la saison 2008/2009. L'équipe fanion effectue une saison moyenne, tandis que l'équipe 2 (Promotion B) évite de justesse la descente.

Changement de présidence en 2009 avec l'arrivée de Denis Elkaim, ancien joueur de Ligue 2. Saison 2009/2010 chaotique, où pas moins de 5 entraineurs vont se succéder à la tête des équipes 1 et 2. L'équipe fanion (évoluant en D1 A) et l'équipe 2 (évoluant en Promotion B) évitent de justesse la relégation. 

La saison 2010/2011 n'a pas été meilleure que la précédente, l'équipe fanion évitant à nouveau de justesse la relégation en D2. Les équipes 2 et 3 finissent en milieu de tableau.

2011/2012 a été bien meilleure pour l'équipe fanion (D1 A), qui termine à la 2ème place ex-aequo de son groupe, réussissant une phase retour tout à fait exceptionnelle. L'équipe 2 (Promotion B) évite la relégation, l'équipe 3 (D3 B) se hisse à la 4ème place de son groupe. 
 
Philippe Beyreuther reprend la présidence du club en milieu de saison 2012/2013. Le bilan sportif est passable: l'équipe fanion (D1 A) termine dans le bas du classement, après des débuts très prometteurs. L'équipe 2 (Promotion B) n'a pu éviter cette fois la relégation, qui lui pendait au nez depuis quelques années déjà. L'équipe 3 (D3 B) termine en milieu de classement, à sa place.